Histoire et technique du papier peint   Wallpaper, history and technique

Le papier " peint ", en fait imprimé à la planche de bois, apparut au XVIIIème siècle dans les demeures bourgeoises, à la place des tapisseries et des soieries, plus onéreuses.

L'impression est produite par pression sur le papier de la planche gravée en relief et enduite de couleur. L'exécution d'un panoramique pouvait demander jusqu'à 2000 planches gravées et plusieurs années de travail. A la veille de la Révolution, une cinquantaine d'ateliers étaient établis à Paris et en province.

A partir de 1805, Joseph Dufour rivalise avec la manufacture Zuber de Rixheim, ainsi qu'avec Jacquemart et Bénard qui fournissent les commandes officielles.

 

Table d'impression à la planche du XIXe siècle, Musée du Papier Peint Rixheim
Printing table to the board of the nineteenth century Wallpaper Museum Rixheim



Techniques de fabrication
Le papier utilisé à l'époque de Dufour est fabriqué à partir de chiffons, en feuilles de petites dimensions (50 cm environ), produites une par une, à la cuve. Collées les unes aux autres (elles sont dites raboutées), elles permettent d'obtenir des rouleaux d'une dizaine de mètres de longueur.

Chaque lé est foncé : une couleur de fond est appliquée avec régularité à l'aide de larges brosses sur toute la longueur du lé. Vient ensuite l'impression proprement dite, à l'aide de planches de bois, gravées en relief. L'impression est produite par pression de la planche, préalablement enduite de couleur, sur le papier. Chaque planche imprime une seule couleur. De petits picots de métal, plantés sur les bords de la planche, servent de point de repère pour que les couleurs ne se chevauchent pas lorsque l'imprimeur déplace la planche sur toute la longueur du rouleau. Chaque lé reçoit successivement toutes les couleurs. 

 
 
In the 18th Century, hand-blocked wallpaper started to appear in middle-class homes. It replaced the more expensive silk wall hangings and woven tapestries.

The wallpaper is obtained by printing with engraved wood-blocks coated in their respective colours. A panoramic set could require up to 2000 wood-blocks and could take several years to print.
There were around fifty established workshops in Paris and the provinces before the French revolution.

After 1805, Joseph Dufour had to compete with other manufacturers such as Zuber, in Rixheim and Jaquemart & Benard, suppliers to the state.


 
Manufacturing techniques

The paper in use in Dufour's time was made in troughs from rags into squares approximately 50cm in size. They were joined together to form ten meter long rolls.

The background of each panel is painted with a large brush. the width of the brush is the same as the panel to ensure an even coverage.
The printing can now begin. The printers use engraved blocks of wood which are coated in their respective colours. Only one colour will be used on each block. Pins are driven into the edges of each wood-block to serve as registration marks and ensure that the colours don't overlap as the printer works his way down the roll.

 



Planche gravée, collection Zuber